La Chaine Photo numéro 5 est paru !

La Chaine Photo numéro 5 est paru !

Le cinquième numéro de notre magazine est en ligne pour bien commencer cette année 2014 !

La Chaine Photo numéro 5 est paru !

Après un quatrième numéro Spécial NB, ce cinquième numéro de notre magazine met en avant autant de regards que d’auteurs. Chacun s’exprime avec ses codes, sa sensibilité, et témoigne à sa façon en nous offrant une représentation bien personnelle de notre environnement.

Quand Didier Demaret choisit les noirs et les blancs pour traduire sa vision du monde, Sylvain Claire choisit lui la couleur pour mettre en valeur ses paysages. Les deux photographes nous montrent leur environnement sans qu’à aucun moment nous ne soyons capables de dire lequel des deux a vu juste. Les deux représentations sont aussi fortes et vraies l’une que l’autre.

Elodie Meheust a choisi elle de nous donner une autre vision du monde. A mi-chemin entre réalité et fiction, la jeune photographe utilise ces apparentes solitudes pour en faire de belles émotions et des moments de choix. Et que dire de Matthieu Chèneby qui s’est évertué lui à provoquer le spectateur en adoptant une imagerie complexe, faite de prismes et de visions décalées ? C’est pourtant sa réalité à lui-aussi.

Dans le clan des adeptes d’une vision plus classique, et pas moins intéressante, Frédéric Mougenot nous a séduit avec ses instants si décisifs que le Maître lui-même ne saurait renier. Autant de tableaux figuratifs d’un genre humain que Frédéric se plaît à aimer, filtres complexes d’une autre vison décalée.

Que dire également de Yannick Lenoir dont le seul désir est de se retrouver seul face aux éléments naturels pour proposer cette vision inhabituelle des massifs que nous pensions connaître ? Son travail s’inscrit lui-aussi dans cette recherche d’unicité forte.

Nos coups de cœur quant à eux nous ont valu bien des interrogations. Si proches de ce que nous recherchions qu’ils auraient pu mériter les honneurs du portfolio également, si forts qu’ils méritent d’être vus et appréciés au-delà d’une simple image. Qu’il s’agisse du travail de documentation de Thomas Delsol qui traduit en images graphiques et colorées un monde industriel pourtant si peu attirant à l’œil. Ou des portraits de Férial qui vous transpercent l’esprit de leurs regards vifs et si intenses. Nous ne pouvions également laisser de côté Anthony Turpin dont la créativité sans limite a su nous toucher. Ses Drive-In sont une représentation elle-aussi si personnelle d’une réalité commune et pourtant décalée.

La photographie nous permet de retranscrire la réalité. Mais quelle réalité ? Les photographes de ce cinquième numéro l’ont bien compris qui nous donnent à voir leur réalité, nous proposent d’entrer dans leur monde, de découvrir leurs codes et de nous approprier leur représentation. Ils font de la photo un art et nous invitent à passer en leur compagnie un moment agréable, à nous évader en quête d’horizons nouveaux et d’échappées belles. N’est-ce pas une magnifique idée en ces temps incertains où tradition rime trop souvent avec frustration ?

Pour recevoir gratuitement ce numéro 5, remplissez le formulaire en haut à droite de cette page et suivez les instructions reçues par mail.

Il n'y a pas encore de commentaire.